Mots-clés

Rendre compte aux citoyens : Une exigence

Rendre compte : une exigence

Le 17 janvier 2012, j’avais donné rendez-vous aux Lot-et-Garonnais pour une réunion d’échange afin de rendre compte de mon action d’élu régional. C’est un engagement que nous avions pris avec Jean Lassalle pendant la campagne des régionales : rapprocher l’institution régionale de ses habitants. C’est également une exigence démocratique que de « rendre compte » de son action auprès de celles et ceux que vous êtes censé représenter à l’assemblée régionale.
Pour autant, c’est encore une pratique inhabituelle. Il suffit de voir le nombre de mes collègues élus qui, à la fois surpris et intrigués, m’ont dit « tu nous diras si ça marche… ».

Alors, est-ce que ça marche ? Oui ! Bien sûr ! Une cinquantaine de personnes étaient présentes à la salle des mariages de la mairie de Villeneuve sur Lot, mise à ma disposition pour l’occasion par le député-maire Jérôme Cahuzac. En grande majorité, il s’agissait de personnes de la région de Villeneuve. Mais j’étais également heureux d’accueillir quelques amis Agenais, comme Corinne Griffond, Adjointe au Maire d’Agen par exemple. J’étais également stupéfait d’accueillir deux amis avec qui je partage un autre engagement citoyen au sein de l’association Anticor, venus du Loiret pour Gabrielle Audefroy (responsables des groupes locaux d’Anticor) et d’encore plus loin, de Belfort exactement, pour Serge Houssard. Voir débouler ces deux-là m’a fait, il est vrai, perdre mon latin quelques instants. Comme quoi il est des fois où amitié et politique vont de pair.

Une exigence nécessaire et pourtant inhabituelle

Durant la première partie de la réunion, j’ai fait un peu de pédagogie sur le fonctionnement de l’institution régionale. Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’aucun des participants n’était capable de citer les 8 élus régionaux en Lot-et-Garonne. La plupart était capable d’en citer 2 voire 3. Ceci témoigne bien de l’éloignement entre l’institution et les citoyens. Pourtant, la Région, par ses actions, change la vie des gens ! Concrètement ! Les lycées, les TER, l’aménagement du territoire, la formation professionnelle, le développement économique… sont des compétences régionales qui touchent toutes au quotidien des habitants et des familles. Il y a là un sérieux motif de réflexion : comment rapprocher l’élu régional et le citoyen. Des réunions comme celle-ci y contribuent. Mais elles sont trop rares, et ne suffiront pas.
J’ai ensuite présenté mes responsabilités et les moyens dont je me suis dotés pour les assumer, à la fois à Bordeaux et sur le terrain, ainsi que mes efforts pour communiquer mon action auprès des électeurs : journal papier, infolettre, blog-notes et réseaux sociaux…

Notre priorité: la Région « amie » de tous les aquitains

Enfin, j’ai exposé l’attitude à la fois constructive et exigeante qui caractérise les centristes du groupe Forces Aquitaine, et nos positions de votes sur les dossiers importants. Si j’ai donné quelques « bons points » à l’exécutif (sur les priorités, sur l’intérêt porté au secteur d’avenir), j’ai exposé en détail la principale faiblesse de la politique régionale actuelle. Le cabinet d’études Sémaphores la jugeait en 2010 « très typée, au risque de l’élitisme, en faveur de certaines filières et de l’innovation au sens large ». De fait, elle délaisse des pans entiers de notre économie d’Aquitaine et aggrave ainsi les inégalités du territoire. Je me suis déjà exprimé sur ce point dans cet article (“une politique économique qui aggrave les inégalités”).

Lors de la campagne des régionales, nous avions avec Jean Lassalle décliné le concept de la « Région amie », celle qui est proche des gens, celle qui accompagne, qui protège et qui prépare l’avenir. Nous restons totalement engagés pour développer une « Région amie de tous les aquitains ».

Expérience à renouveler

J’ai regretté de n’avoir pas suffisamment de temps pour prolonger un échange avec les participants sur le rôle de l’élu, sa manière d’interagir avec son électorat, la façon de remonter les problématiques du terrain… Certains participants étaient je crois, également frustré. Preuve que l’expérience est à renouveler, et à améliorer. Cette rencontre était une première. Ce n’était clairement pas la dernière !

En cliquant ici, vous accéderez au diaporama qui a servi de support à la réunion.

Et bien sûr, merci à Féli, à son appareil photo, et surtout à sa fidélité.

Les lecteurs de cet article ont également apprécié :

Robert Rochefort à Agen – 4 février – De...
Robert Rochefort est l'un des meilleurs connaisseurs de la société française. Député européen, il tr...
J'ai remis la charte éthique d'Anticor à...
COMMUNIQUE DE PRESSE: Patrick Beauvillard remet la charte éthique d'Anticor à Alain Rousset...
Les résistants d’hier montrent le chemin...
A l’occasion du congrès départemental de l’association des amis de la résistance, je soulève dans ce...
La guerre de l’eau aura-t-elle lieu à la...
Lors de la séance plénière de Juin du Conseil Régional d’Aquitaine, un texte d’orientation pour la g...
Les Acteurs de Sens, à Agen le 14 décemb...
Vous souhaitez approfondir les enjeux de notre société, prendre en compte ses défis et contribuer à ...
« L’alien politique » présente le bilan ...
Comme l’an dernier, j’ai tenu le 7 février 2013, une réunion d’information pour rendre compte de mon...

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>