Mots-clés

Présidence du MoDem47: je passe le témoin

Chers amis,

Le 25 juin 2011, le Mouvement Démocrate de Lot-et-Garonne désignera ses nouvelles instances départementales. Après avoir présidé le MoDem47 depuis 2007, j’ai décidé de ne pas me représenter et de passer le témoin à celui ou celle qui recueillera le suffrage des adhérents.

Je souhaite vous présenter ici les raisons qui m’ont amenées à prendre cette décision. Il y en a 4 principales.

La première: à chaque temps, une situation et un profil

En 2007, juste après les élections présidentielles, c’était le temps d’une certaine résistance. Il fallait, après avoir contribué à l’émergence d’une “3ème voix”, préserver cet élan et refuser de revenir à la bipolarisation de la vie politique en France, qui fait que depuis bien longtemps, le centre n’était plus le centre puisqu’il était l’allié automatique et subalterne de la droite. Au sein de l’UDF47, il y avait ceux qui souhaitaient conserver ce schéma traditionnel d’alliance (et à mon sens, de soumission), et il y avait ceux qui ne voulaient pas abandonner l’espoir qu’une autre politique était possible, et que la réponse que Nicolas Sarkozy proposait au français était une fausse piste, illusoire et même dangereuse.  Bref, il fallait assumer en Lot-et-Garonne le choix fait par l’UDF de se transformer en Mouvement Démocrate, et de créer une nouvelle organisation porteuse de cette vision.

A cet instant, nous avons été nombreux à retrouver goût à la politique et à l’engagement. J’ai eu l’immense plaisir de faire partie de ceux là, puis de prendre la tête de cette équipe de pionniers et de porter  cette mission. Ça convient plutôt bien à mon tempérament: je suis un démarreur, j’aime impulser, créer, donner l’élan. Cela correspond je crois à mes compétences.

Aujourd’hui, c’est une autre période. Le Mouvement Démocrate existe et il s’agit de le renforcer et de le développer. Cela bien sûr dans un contexte particulier. Le prochain mandat des nouvelles instances ira de 2011 à 2014, avec la période des présidentielles et des législatives de 2012, et les échéances municipales et territoriales de 2014.  Il faut à la tête du mouvement un organisateur et un coordinateur pour mener le mouvement dans cette période.

La seconde :  cumuler n’est pas bon

Depuis mon élection au Conseil Régional d’Aquitaine, j’ai le sentiment de ne pas apporter le temps nécessaire à l’animation du Mouvement Démocrate départemental. Je vois souvent des élus gourmands cumuler plusieurs mandats. Je les vois passer ici puis là, chercher à être partout, sans vraiment prendre le temps de s’arrêter. Vont-ils alors au fond des choses ? Travaillent-ils alors sur le fond ? Accordent-ils finalement à ceux qui les ont élus  le temps et le travail qu’ils sont en droit d’attendre ? Ces question m’amènent à m’interroger, et pour ma part, je ne souhaite pas vivre mes mandats de cette façon. J’accorde à mon mandat régional un mi-temps. Mon activité professionnelle prend l’autre. Je n’ai plus suffisamment de temps pour faire un travail de qualité au MoDem47. C’est aussi une question de respect de ses adhérents.

La troisième : élu ou président, il faut choisir

Dès la création du Mouvement Démocrate, nous étions nombreux à penser qu’il était préférable de ne pas cumuler les fonctions de président du mouvement départemental avec un mandat électif. Nous avions trop vu par le passé, de formations politiques qui oublient leur mission et leur rôle, pour ne devenir que des faire-valoir de l’élu qui est à leur tête. L’appareil devient alors un outil au service de l’élu, et non le moyen pour développer une vision politique, l’incarner en présentant des candidats sur le territoire, et faire ainsi progresser ses idées. L’appareil est alors “kidnappé” par l’élu. Je n’ai pas envie de tomber moi-même dans les travers d’un monde politique que je trouve à bien des égards, rétrograde. Je souhaite mettre mes actes en cohérence avec mes idées, et laisser la place à un Président qui sera dédié à sa mission : faire vivre le mouvement sur le département.

La quatrième : renouveler et gagner en visibilité

Enfin, renouveler les instances, c’est donner l’opportunité à d’autres de montrer ce dont ils sont capables, c’est gagner en visibilité en augmentant le nombre de personnes portant nos valeurs, c’est redynamiser avec l’apport d’autres approches et d’autres idées, c’est permettre à des jeunes de prendre des responsabilités… Bref, organiser le renouvellement des instances, c’est oeuvrer pour les renforcer et préparer l’avenir.

Mon attente

Dans quelques jours, nous lancerons l’appel à candidature pour le prochain Président du Mouvement Démocrate de Lot-et-Garonne, et le prochain Conseil Départemental. Les candidats présenteront aux adhérents leur profession de foi. Pour ma part, j’espère qu’ils nous éclaireront sur 3 points essentiels :

  • Quels sont leurs objectifs, et leurs priorités, pour le mouvement départemental, et comment souhaitent-ils les mettre en oeuvre ?
  • Le Mouvement Démocrate, et particulièrement le MoDem Lot-et-Garonne, est très attaché à promouvoir une autre manière de faire de la politique. La défection croissante des électeurs est un signal d’alarme. Il est urgent de réformer en profondeur les pratiques du milieu politique. Cela passera bien sûr par des lois (par exemple l’instauration de modes de scrutin plus justes et représentatifs, la limitation du cumul des mandats, la limitation du renouvellement des mandats, le statut de l’élu…) mais cela passera également par un changement de comportement des élus et du personnel politique dans son ensemble. J’attends donc des candidats à la Présidence du MoDem47 qu’ils nous disent comment ils vont concrètement incarner ce changement, à mon sens vital pour notre démocratie.
  • Enfin, le Mouvement Démocrate souhaite rompre avec la bipolarisation de la vie politique française. Ce positionnement exige l’indépendance par rapport aux 2 blocs dominants. Mais indépendance ne veut pas dire isolement. J’attends des candidats qu’ils nous disent comment ils envisagent de maintenir ce difficile équilibre. C’est je crois, l’une des clés pour l’avenir de notre formation politique.

Pour finir, je veux remercier tous ceux avec qui nous avons piloté le MoDem47 depuis sa création à aujourd’hui. Lors de notre assemblée générale du 25 juin, nous ferons un bilan de cette période. Je souhaite tous mes vœux de réussite à ceux qui prendront la suite et auront la lourde responsabilité de mener la campagne du centre lors des prochaines échéances présidentielles.

Les lecteurs de cet article ont également apprécié :

Retraites: Une réforme injuste, et une o...
J'ai été co-rédacteur du communiqué de presse du Mouvement Démocrate de Lot-et-Garonne sur la réform...
Mes voeux pour 2011: la confiance retrou...
Mon message de vœux pour cette année qui s'ouvre : A vous et à notre territoire d’Aquitaine et de Lo...
Le 10 juin, la démocratie renait
Notre démocratie est terriblement malade : conflits d'intérêts, séparation des pouvoirs sans cesse b...
Communiqué de presse: Réaction au résult...
Réaction aux résultats du 2nd tour de l'élection présidentielle Le premier tour avait vu la monté...
Rugby et Entreprises: Parallèles et Para...
Il est fréquent de mettre en parallèle le monde du rugby et celui de l'entreprise, et de chercher à ...
Soumettons-nous la démocratie aux multin...
Le 11 Octobre 2014, à l'occasion de la Journée Européenne contre le projet de traité transatlantique...

20 comments to Présidence du MoDem47: je passe le témoin

  • Terrasson

    Chapeau Patrick !quelle leçon de democratie …
    ca va dans le sens de la charte ,certains elus oublient …..
    tu as toute ma consideration
    amicalement jean pierre

  • Merci Jean-Pierre pour ton commentaire. Je me souviens très bien que nous avions évoqué ces points dès 2008. Les paroles restent parfois. Amitiés,
    Patrick

  • Dany de Fanal Safran

    Grand grand merci pour ce témoignage. Des idées claires et responsables.
    Un bonjour d’une Charentaise-Maritime (du MoDem17)
    Danielle L.

  • Et bien, quel beau texte !!! quelle humilité, ça fait du bien, mais venant de toi, rien ne m’étonne plus …

    C’est grâce à des gens comme toi que je ne suis pas partie longtemps du Modem et je t’en remercie. Car je suis revenue encore plus forte qu’avant avec l’idée que mon militantisme, je devais le dépasser en me positionnant candidate à la présidence de la fédé de l’Aude, en languedoc roussillon.

    Merci d’être ce que tu es,

    Amitiés,

    Isabelle Krief
    MoDem Narbonne

  • Marc (T&J)

    Merci Patrick d’insuffler un vent de démocratie à notre territoire, merci.

  • François

    Cette décision m’attriste, je pense que tu fais un travail formidable dans le 47, comme au Conseil Régional. Maintenant tes raisons sont parfaitement compréhensibles et cohérentes. Il faudra vraiment bien explique cela aux adhérents et aux …électeurs. Il n’y a rien de pire pour notre crédibilité que des démissions mal, ou pas assez expliquées, ou tout au moins mal comprises. Le fait de ne pas se représenter, doit être valorisé sur le fait que tu as respecté le mandat qui t’a été confié, jusqu’au bout. Cela il faut vraiement que tous les adhérents, les sympthisants, et les electeurs, le sachent !

  • Linda Manceau

    bien lu les quatre motifs de votre choix, qui sont honorables et justes, la France souffre trop de ses élus ( dans tous les domaines) qui s’éparpillent et qui du coup ne font rien de bien efficace. Passer le témoin relève de la clairvoyance et de la générosité, et il n’y a que 24 heures dans une journée pour bien faire les choses.

  • Christian Genty

    Salut Patrick, je ne sais guère laquelle des 4 raisons résonnent le mieux à l’attente des électeurs… pour moi, chapeau l'”artiste” . Merci effectivement pour ta clairvoyance et ton sens du devoir à partager je ferais au mieux pour que ton message résonne au mieux au sein du Mouvement Démocrate… il en a bien besoin dans encore beaucoup trop de département. Amitiés

  • Roland Kermarec

    Je comprends parfaitement les raisons de ton choix, même si je le regrette personnellement. J’espère que cela n’ouvrira pas de nouvelles “guerres de chapelles” à l’intérieur du mouvement, même si je crains bien que ce sera le cas.

    Amicalement

  • Cyril Darot

    Félicitations pour ta présidence depuis 2007, tu as été présent et performant malgré les turbulences dues aux volatilité des électeurs.Le ModeM 47 acceuillera avec plaisir le futur président mais n’oubliera pas ton boulot et l’équipe à tes cotés …

  • Cécile Beauvillard

    Bravo pour ton engagement au MoDem47, et pour ton sens des responsabilités qui te conduit à vouloir “faire moins pour faire mieux”. Je crois que tu montres là un grand respect pour LE politique : pour ceux qui élisent, travaillent, donnent de leur temps et de leur énergie dans ce en quoi ils croient.
    J’aime le détail de tes points, c’est pour moi un gage de crédibilité et d’intégrité qui gagne a être lu, et compris!

  • Chantal Bury

    Merci pour tout, Patrick, je crois aussi que tout va bien se passer. Et puis tu es toujours Modem 47 avec comme tous les adhérents ( et en plus en ta qualité d’élu ) le droit a la parole !

  • Jean-Michel Casenave

    Voila je tourne le regard juste deux secondes et tu te remets à faire l’intéressant.. Non mais c’est quoi ce souk … Le Blé en Herbe nous fait un coup de calcaire … je souhaite bien du plaisir à celui qui prendra ta succession .. tu as placé la barre bien haut … Bravo Patrick et à bientôt

  • Guillaume Maison

    Merci Patrick pour l’impulsion et pour avoir su fédérer les femmes et hommes sincères du département ! Amicalement,

  • Sandrine Muscianese-Wépierre

    Bravo Patrick !
    Belle leçon de courage et morale politique ! Les années passent et les convictions du “bonhomme’ ne changent pas.
    Grosses bises

  • Une belle leçon de politique au sens noble du terme, et un profond plaisir à constater que malgré les années de pratique, il est possible de ne pas perdre de vue les valeurs que nous avons défendu.

    Cela démontre qu’il n’y pas de fatalité politique à dévoyer ceux qui s’y engagent.

    Et le pouvoir de l’honneur est bien plus grand que celui des titres.

  • Michèle

    merci et bravo Patrick pour cette leçon d’éthique et de respect des citoyens que tu nous donnes, j’espère qu’elle en inspirera d’autres y compris dans notre région où il y a encore tant à faire, et faire confiance.
    Merci aussi pour ta lettre que je lis régulièrement et qui nous permet de connaître le travail de nos conseiller régionaux.

  • Benoist

    Je regarde ton action depuis la Dordogne avec une certaine admiration. Nos échanges rares mais chers se trouvent confortés par ta décision: il existe des hommes politiques honnêtes.

    Bonne continuation.

  • setze

    moi je démissionne du modem, de lire certaine chose me fache, alors que qui veulent épanouir leur égo y aille ,et en plus de prefaire m’occuper de mes 35000 entreprises aquitaine,au moins la les petit parasiste qui tourne autour du modem 47 auront une belle route sans encombre;;;;j’ai dis yvon