Mots-clés

MFR – PARI47 : Une belle journée dans la vraie vie

Samedi 24 Mars, une (belle) journée en Lot-et-Garonne…

J’ai déjà écrit sur ce blog sur ma préoccupation d’être sur le terrain comme élu régional (voir “siéger à Bordeaux n’empêche pas d’être sur le terrain”). Ce n’est pas toujours facile puisque je suis élu sur une section départementale d’une circonscription régionale, mal repérée par les électeurs. Aussi, je saisis autant que possible les occasions qui me sont données de rester en contact avec la vie locale. Samedi était une belle occasion, avec deux invitations auxquelles je me suis rendu:

  • L’assemblée générale de PARI47
  • La journée portes ouvertes de la MFR de Bourgougnague

PARI47

PARI47 fédère les petites associations du département. La signification de l’acronyme PARI47 est déjà tout un programme (pour ne pas dire tout un pari!): Petites Associations Réunies Indépendantes, mais il peut vouloir dire également “Pour des Associations Réunies Interactives” comme l’indique son site internet.

J’étais heureux d’être à la 3ème assemblée générale de PARI47, à l’invitation de sa Présidente, Josette Chazallon. L’occasion était trop bonne d’entrer en relation avec le tissu associatif qui forge notre territoire.

C’était également pour moi l’occasion d’exprimer le rôle central qu’assume ce tissu associatif. Je reprend souvent cette définition de la démocratie de Marc Sangnier:  “La démocratie, c’est l’organisation sociale qui porte à son maximum la conscience  et la responsabilité des citoyens”. A ce titre, je crois que les associations participent pleinement à l’exercice démocratique. Qu’elles soient culturelles, éducatives, sportives, dédiées à la protection de l’environnement ou du patrimoine, humanitaires… les associations cherchent à élever la conscience de nos concitoyens et leur responsabilité.

On parle parfois de crise de l’engagement. C’est ne pas faire grand cas du très grand nombre d’associations en France, et de la vivacité du tissu associatif.

J’apprécie également les efforts de PARI47 pour faire se nouer un dialogue entre les associations. A chaque fois que deux hommes se croisent, qu’ils partagent ensemble, que deux structures se rencontrent, il nait des idées nouvelles. J’encourage PARI47 à continuer sur cette voie, et les petites associations du département à s’en rapprocher.

Notre défi à tous, c’est vrai dans l’engagement politique, c’est également vrai dans l’associatif, sera de rajeunir nos structures, et de renouveler nos équipes de militants ou de bénévoles. A nous tous qui sommes engagés, chacun à notre manière, dans la vie sociale, il nous appartient de transmettre cet engagement aux plus jeunes générations. C’est là un vrai PARI, et pas seulement en 47 !

MFR de Bourgougnague

J’étais également ravi de profiter des portes ouvertes de la Maison Familiale Rurale de Bourgougnague. Sans doute savez-vous que cette MFR fut la première créée, à l’initiative de l’abbé Granereau en 1935.

Là encore, parlons d’engagement et de responsabilité !

D’abord ceux des parents qui généralement participent à la vie de la maison. Ensuite ceux des équipes pédagogiques qui cherchent adapter leur enseignement à chacun des élèves. Enfin, ceux des élèves eux-mêmes, qui non seulement sont là pour apprendre, mais également pour se construire, s’orienter, et prendre en charge leur devenir.

Je n’ai pas l’intention d’opposer les MFR à d’autres systèmes d’enseignement, ni de comparer tel ou tel environnement. J’ai encore moins, l’intention de participer à cette opposition archaïque entre l’enseignement public et l’enseignement privé.

Mais je souhaite contribuer à faire savoir qu’il existe plusieurs modèles de réussite pour nos jeunes, et que les MFR incarnent l’un de ces modèles. Plutôt que de considérer l’élève comme une bande magnétique vierge sur laquelle l’enseignant viendrais graver un contenu, elles adoptent une démarche pédagogique centrée sur le projet personnel du jeune, renforcée par l’alternance entre l’apprentissage pratique chez un maître de stage et l’apprentissage théorique. Enfin, l’apprentissage social fait aussi partie de système MFR puisque tous les élèves sont internes.

J’ai rencontré samedi des parents engagés, des maîtres de stages ouverts, des moniteurs totalement dédiés à leur mission. Sans surprise, entourés de telle manière, j’ai rencontré des jeunes curieux, épanouis et sympathiques, à qui j’étais heureux de délivrer leur diplôme, BEPA ou BacPro.

Les MFR ont un slogan “Réussir autrement”. Il est bon de savoir qu’il n’existe pas qu’un seul chemin et que, dans l’enseignement aussi, nos jeunes doivent pouvoir profiter d’une certaine diversité.

Les lecteurs de cet article ont également apprécié :

Bayrou, Le vote utile pour l'école, l'em...
Discours prononcé par Patrick Beauvillard, lors de la soirée du Comité de Soutien de François Ba...
La guerre de l'eau n'aura pas lieu
Lors de mon infolettre du mois de Juin 2012, j’intitulai un article « La guerre de l’eau aura-t-elle...
Contribuer à l'éveil citoyen des élèves
A l'initiative d'un enseignant, j'étais le 26 novembre avec des lycéens pour leur présenter la Régio...
Le rassemblement des centres est-il une ...
L’appel de François Bayrou à un « rassemblement durable » avec l’UDI « pour toutes les échéances éle...
Création de Nouvelle Donne: Entretien av...
Le 28 novembre 2013 au Café Le Croissant à Paris, Bruno Gaccio, Patrick Pelloux, Cynthia Fleury, Edg...
Le SIAD sert-il à quelque chose ?
Il s'est cherché, sans se trouver... Faut-il simplement le supprimer ? Ma proposition pour demain....
Les commentaires sont fermés.